• anethpatay

Bretagne hybride


   Le besoin de se rattacher à de puissantes racines nous fait voguer parfois dans des fantasmes assez originaux. Je n'ai pas de réponses à la question que je vais poser, l'idée m'amuse car elle vient tirlipoter les multiples connexions que j'aime imaginer avec une certaine partie du globe.

Les Mongols  de Gengis Khan ont-ils envahi la Bretagne? 

En écoutant la radio, hier, j'apprends que Saint Samson, dans la vallée de la Rance, aurai été nourrie d'une incursion mongole, et que les habitants eux-même se surnomment les chinois (c'est faire peu de cas du fait que les chinois de l'époque de Gengis Khan (vers 1215) n'auraient sûrement pas apprécié d'être confondus avec les envahisseurs mongols!) . Bon,

Saint-Samson / Dol de Bretagne, c'est pas loin, mais en vérifiant, si mes arrière grands parents de Dol se sont effectivement mariés là, ils sont originaires des environs de Guigamp.  Saint Agathon, et Pommerit le Vicomte très exactement.

  Alors oui, effectivement l’aîné de leurs petits-enfants, mon oncle Yves, avait les pommettes saillantes, les yeux bridés et le cheveu très noir, et a transmis ces caractéristiques à tous ses enfants.   Du côté de ma mère, à part des yeux en amande ou des cheveux noirs chez deux de mes frères, (et le fait qu'on m'a surnommé à un moment donné la petite chinoise!) plus de trace de cette éventuelle invasion Mongole.

  Mais quelques dizaines d'années plus tard,  la coïncidence me trouble. Pourquoi mon frère F est-il à ce point fasciné par la Mongolie (c'est vrai qu'il n'est pas le seul, c'est un territoire qui fait largement fantasmer!) et le chamanisme (je suis d'accord le chamanisme n'est pas qu'une spécialité mongole)? Mon frère Y,  devenu moine bouddhiste, traîne , lui, ses basques spirituelles du côté tibétain, et moi, je tombe depuis quelques mois dans le chaudron bouillant de l'histoire, et de la culture chinoise ?

Je n'écarte aucune hypothèse:   le hasard, un effet de mode (?!)  le besoin de spiritualité de la génération née dans les années 60,  l'attirance vers une culture qui admet l'idée de la réincarnation?

L'autre jour (j'adore me rappeler que c'était seulement "l'autre jour"!)  dans le métro de Pékin, une famille très probablement d'origine mongole s'est installée à côté de nous. Une femme, grande, presque masculine d'allure, yeux bridés noirs, et pommettes fortes et hautes, m'a scotchée,  j'avais l'impression de me trouver à côté de ma famille, cette femme aurait pu être une de mes cousines .  J'avais le palpitant à 100000..

 Je ne me revendique que rarement bretonne. On m'a parfois dit: tiens t'es bretonne, toi, quand je traînais mes basques au dessous de la Loire. Je n'ai pas , (pas trop!) la nostalgie de cette région, une impression de mélancolie  en baigne trop le souvenir pour ça. Alors pourquoi scruter le passé?  Alors même que je me passerais bien de la filière familiale pour sauter directement à l'idée de réincarnation.

Le détail qui tue: Argol est un village de la presqu'île de Crozon ... c'est aussi le nom des bouses de yaks en Himalaya et en Mongolie...

46150  Les Junies, France

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Pinterest Icône
  • Icône social Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir SoundCloud Icône
  • Noir Icône YouTube